Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ump

  • Mon programme ... pour la présidence Les Républicains de la Haute-Savoie

    Hier soir se tenait à Annecy la soirée des vœux des militants de la seconde circonscription de la Haute-Savoie, dont je suis le député.

    Après un long point sur les résultats des élections régionales, puis sur l’actualité locale et nationale, la soirée s’est terminée par l’intervention non prévue des deux candidats à la présidence de la fédération Les Républicains de la Haute-Savoie (Bernard Accoyer ne s'était même pas annoncé, contrairement à Virginie Duby-Muller ... étrange pour un président de fédération).

    Mais puisque aucun débat n'a été organisé par la fédération, et avant que les deux candidats (Bernard Accoyer, le président sortant et Virginie Duby-Muller) ne prennent la parole, je me suis exprimé en tant que député pour indiquer ce que j’attendais du futur président de notre fédération.

    N’étant candidat à rien, voilà ce que j’attends de notre futur président départemental :

    • Un président qui soit neutre dans le cadre de la primaire à venir :
      • Pour que la primaire se passe au mieux au sein de notre fédération, il nous faut un président au-dessus de la mêlée, au-dessus de tout soupçon, qui sera capable d’arbitrer des décisions et les conflits en toute impartialité
      • Le président actuel est un soutien affiché et déclaré de François Fillon, tout comme moi d'ailleurs
    • Un président qui respecte les investitures de la CNI (Commission Nationale d’Investiture) :
      • Quand on se veut Républicain, on organise la discussion en amont autour des candidats a une élection, puis on respecte les décisions prises par les instances nationales de son parti
      • Par deux fois, lors des élections sénatoriales et des élections départementales, notre président départemental est allé à l’encontre des décisions de la CNI en encourageant et en soutenant des listes dissidentes : au lieu de faire élire 3 sénateurs, dont une femme, notre parti est resté à 2 sénateurs.
    • Un président qui publie les comptes de la fédération en détail, poste par poste :
      • Notre fédération dispose d’une trésorerie très confortable (en fait personne ne sait exactement combien, en dehors du président)
      • Nous ne disposons d’aucun détail sur les postes recettes et dépenses comme se doit de le faire toute association
      • Cet argent qui dort est le fruit des cotisations des élus et des adhérents, notre président nous doit des comptes détaillés
      • Cet argent qui dort devra être utilisé pour organiser la venue d'orateurs nationaux, fédérer nos adhérents et pour faire adhérer de nouvelles personnes 
    • Un président qui organise davantage de réunions pour l’ensemble des adhérents du département :
      • Aujourd’hui, l'ensemble de nos adhérents ne se rencontrent qu'une fois par an, lors de la fête départementale qui se tient en juillet, c’est beaucoup trop peu : il faut organiser à minima une fête des vœux départementale et davantage de rencontres entre les adhérents du département
    • Un président qui organise des réunions publiques avec les responsables nationaux de notre parti :
      • Notre parti est doté d'une pléthore de conseillers nationaux, spécialisés par thèmatique (culture, enseignement, économie ...), et censés être la voix officielle de notre parti
      • Aucun d’eux n’est invité par notre président départemental pour s’exprimer face à nos adhérents
    • Un président qui organise une synergie entre les circonscriptions :
      • Actuellement il n’y a aucun travail, aucun contact entre les différentes circonscriptions, le nouveau président devra organiser le travail et des actions communes entre les circonscriptions
    • Un président qui organise la synergie entre élus départementaux, régionaux et nationaux :
      • Là aussi, aucune synergie dans le suivi des textes législatifs entre les députés eux-mêmes et entre les députés et les sénateurs
      • Aucune synergie avec les conseillers départementaux et régionaux
      • Il nous faut un président qui organise le travail par pôles (un élu local + un élu régional + un élu national) en fonction des problématiques à aborder
    • Un président qui participe aux réunions des autres circonscriptions :
      • Un simple exemple, et concernant la seconde circonscription, le président en exercice n’a participé qu’à 2 de nos réunions publiques depuis 2007 (sur un total de 57 réunions publiques)
      • Un président départemental se doit de prendre le pouls de ses adhérents et de la population, il doit sillonner le département et participer aux réunions publiques organisées par nos élus
    • Un président qui lors des élections fait des appels à candidature et organise l’audition des candidats :
      • Aucun appel à candidatures pour les élections départementales et régionales en 2015
      • Aucun appel à candidature pour nos élections internes de ce samedi : beaucoup d’adhérents qui souhaitaient se présenter n’étaient pas au courant de la procédure et de la date de fin de dépôt des candidatures
      • Aucune élection n’est anticipée (c’est toujours trop tôt) afin de pouvoir organiser une audition des candidats : qui connait les candidats qui se présentent ce samedi ?
    • Un président qui structure les réunions du comité départemental :
      • Stop aux réunions sans aucun plan de réunion
      • Stop aux réunions sans chiffres clés (Powerpoint systématique)
      • Stop aux réunions où l’on commente l’actualité … avant de boire un coup
    • Un président qui demande des comptes a ses élus :
      • Etre désigné candidat et gagner une élection ne doit pas être un blanc sein valant reconduction à vie dans son mandat, sans avoir à rendre de comptes sur son activité
      • Le président départemental doit être attentif au réel travail des élus de notre parti et en tenir compte lors du renouvellement des candidats aux élections.

    On attend avant tout d'un président de fédération qu'il ANIME sa fédération au quotidien, les grands discours sur le national, les présidentielles (gérés par le national) sont en total décalage avec l'enjeu de cette élection.

    Ne vous trompez pas d'élection ... et VOTEZ pour le renouvellement ce samedi 30 janvier. 

    ump,les republicains,election,accoyer,duby-muller

    ump,les republicains,election,accoyer,duby-muller

  • Réunions publiques de Virgine DUBY-MULLER, candidate à la présidence de la fédération Les Républicains de Haute-Savoie

    elecetion,ump,les republicains,vote,election,haute-savoie

    Chère amie, Cher ami,

    Dans le cadre des élections internes des Républicains de la Haute-Savoie, vous avez souhaité m’apporter votre parrainage pour que je puisse présenter ma candidature à la Présidence de notre Fédération.

    Je tiens à vous en remercier sincèrement et à vous dire à quel point cette marque de soutien m’honore et m’engage.

    Ayant réuni le nombre de parrainages requis et étant officiellement candidate, je vous propose, à la tête d’une équipe qui représente tous les territoires, rassemblant toutes les générations, de transformer l’essai de la dynamique enclenchée depuis deux ans dans la perspective des échéances à venir.

    Si vous m’accordez votre confiance, je m’engage devant vous à :

    • Exercer ce mandat de deux ans et demi une seule fois afin que la présidence soit tournante ;
    • Proposer un secrétaire départemental du sud du département pour une représentation équilibrée du territoire ;
    • Ne soutenir aucun candidat à la primaire pour la présidentielle pour garantir la neutralité de leur organisation ;
    • Lancer une école de formation pour les nouveaux adhérents et ceux qui aspirent à être élu ;
    • Travailler la spécificité frontalière ;
    • Présenter un nouveau règlement intérieur sur le fonctionnement de la fédération prévoyant notamment un vote annuel détaillé de nos comptes ;
    • Développer les outils de communication tels qu’une newsletter pour relayer l’activité de la fédération ;
    • Enfin, endiguer la baisse inexorable du nombre d’adhérents divisé par deux en une dizaine d’année.

    Cette semaine, j’ai souhaité organiser plusieurs réunions publiques dont vous trouverez le détail en pièce jointe et je compte sur votre participation.

    L’élection se déroulera le samedi 30 janvier prochain.

    Je sais pouvoir compter sur vous pour vous rendre aux urnes mais je veux aussi vous rappeler l’importance de la mobilisation de l’ensemble des adhérents à l’occasion de cette élection interne. Chacun d’entre nous doit aller convaincre les adhérents que nous connaissons d’aller voter. Ensemble, montrons que nous sommes un parti dynamique !

    Enfin, je profite de ce courriel pour vous présenter mes meilleurs vœux pour cette année 2016, une année que je vous souhaite plus apaisée et fraternelle.

    Bien fidèlement,

    Virginie DUBY-MULLER

  • Mon interview complète dans l'Essor Savoyard ... et un peu plus

    Essor Savoyard du 13 août :

    interview,ump,les republicains,regionales,election

    Merci pour vos nombreuses questions et réactions, par sms, mail ou sur le terrain, à la lecture de mon interview (ci-dessus) dans l’Essor Savoyard de cette semaine.

    La retranscription d’une interview étant forcément tronquée pour des questions de mise en page et de priorités du journaliste, quelques précisions supplémentaires sur les sujets abordés lors de l’interview et non retranscris.

    REGIONALES :

    Tête de liste :

    Alors que la plupart des départements de la région ont déjà choisi leur tête de liste départementale, toujours rien de discuté et surtout rien de décidé en Haute-Savoie … comme d’habitude ! Et pourtant le temps presse.

    On est reparti pour le même sketch que lors des élections départementales, où notre président départemental a choisi un candidat à la présidence le matin même de l'élection du président ! Avec le succès que l'on sait.

    Notre président départemental n'ayant aucun candidat crédible "à son goût" à proposer, comme pour la présidence du département ... on attend encore et encore ! 

    Faute de mieux, il va sûrement nous proposer une tête de liste sortie de nulle part, voire non encartée ... ou tout simplement l'offrir sur un plateau à l'UDI pour qu'aucun Républicain ne lui fasse de l'ombre. Belle stratégie.

    La candidature naturelle pour la tête de liste départementale et le meilleur choix pour notre formation politique et notre courant politique au sens large, est la candidature de Martial Saddier.

    Pourquoi ?

    Tout d’abord, Martial Saddier est, à ce jour, le seul candidat officiellement déclaré. Il est en campagne sur le terrain depuis plusieurs mois et il va à la rencontre des électeurs sur l'ensemble du département. Lorsque l'on souhaite être tête de liste, il faut montrer de l'envie, se bouger, on ne se présente pas juste pour faire obstacle à une autre candidature à un mois de l'échéance ! Si on prend l'exemple de Laurent Wauquiez face à Michel Barnier pour la tête de liste régionale, le premier a su montrer sa motivation en lançant très tôt sa campagne, en allant sur le terrain à la rencontre des élus. Alors que le second attend encore....

    Deuxièmement, il nous faut une tête de liste qui pèse : Martial Saddier est le président en exercice de l’Association des Maires de Haute-Savoie et bénéficie de l’appui de la majorité des maires, adjoints et élus du département qui apprécient son travail. Il est parlementaire depuis 13 ans et maire de Bonneville. Il a une stature départementale reconnue.

    Troisièmement, je suis convaincu que la liste départementale doit être menée par un parlementaire : elle était menée par le sénateur Jean-Claude Carle en 2009. Quel parlementaire Les Républicains / UDI peut prétendre à la tête de liste départementale ? Marc Francina, Jean-Claude Carle et moi-même ne sommes pas candidats. Virginie Duby-Muller et Sophie Dion ont fait le choix d’un mandat  départemental en mars dernier et ont toutes deux démissionné de leur mandat régional. Cyril Pellevat et Loïc Hervé viennent d’être élus sénateurs en octobre et sont inconnus des électeurs en dehors de leurs bastions. Quand au dernier parlementaire, Bernard Accoyer, est-il bien sérieux de vouloir mener une liste départementale, en briguant un nouveau mandat  à plus de 70 ans, quand on prêche le renouvellement de la classe politique … sauf pour soi ! Là encore, la candidature de Martial Saddier coule de source. Et enfin, quel conseiller régional sortant sort du lot pour mener la liste … aucun.

    Quatrièmement, à 46 ans Martial Saddier fait partie de la nouvelle génération des quadras, celle qui est appelée à prendre des responsabilités au sein de notre famille politique et il est un soutien de Nicolas Sarkozy, président de l’UMP.

    Enfin, Martial Saddier appartient à la famille politique des Républicains qui regroupe 8 des 9 parlementaires de Haute-Savoie … il est donc parfaitement logique que ce soit un représentant de notre famille politique qui soit  tête de liste départementale.

    Candidats aux régionales sur la 2ème circonscription :

    A ce jour, la 2ème circonscription n’a aucun représentant au conseil régional.

    Les 2 sortants (Annabel André et François-Eric Carbonnel)  font partie de la 1ère circo et sont ou ont été assistants parlementaires de Bernard Accoyer. Ils seront probablement reconduis dans leur fonction par Bernard Accoyer, député de la 1ère circonscription, au titre du binôme appelé à représenter la 1ère circo aux régionales.

    En 6 ans, aucun conseiller régional n’a organisé de réunion publique sur la 2ème circonscription, ni assisté à aucune des 45 réunions publiques du député de la circonscription, pas plus qu’aux réunions publiques de nos candidats aux départementales sur la circonscription ! Il faudra donc choisir deux nouveaux candidats qui s’investiront exclusivement sur la 2ème circo, en collaboration avec le député de la circo, les élus de la circo et l’ensemble des habitants. Stop aux élus régionaux sans affectation, il faut territorialiser nos élus régionaux par circonscriptions pour qu’ils rendent compte de leur travail et de leurs résultats.

    Comme je l’ai souligné, je ne serai pas candidat à titre personnel, mais en tant que député de la circonscription, je veillerai donc à ce que soit désigné, en position éligible, un binôme (homme et femme), forcément nouveau, qui représentera enfin la 2ème circonscription à la région ... autrement qu'au moment des élections.

    Rapports avec le président départemental des Républicains :

    L'Essor Savoyard souligne dans son article que je ne reconnais PAS le président départemental comme patron de la droite républicaine, le terme exact est que je ne le reconnais PLUS !

    Comment continuer à légitimer un président départemental qui désavoue les décisions de l'instance décisionnaire de notre parti, la CNI (Commission Nationale d'Investiture) et qui favorise et soutien des candidatures dissidentes.... Un comble pour une personne censée respecter les valeurs républicaines.

    Les décisions de notre président départemental et notamment sa liste dissidente présentée contre l’avis de la CNI nous ont déjà coûté un poste de sénateur en octobre 2014.

    Encore mieux, lors des départementales en mars 2015, il a soutenu et assisté en tant que président départemental de l’UMP aux réunions publiques d’une liste concurrente au député sortant de la 2ème circonscription, pourtant investi officiellement par la CNI et par le comité départemental.

    Comme ne l'a pas évoqué l'Essor Savoyard, la rupture avec Bernard Accoyer est pour moi, définitive... Il suit ses convictions, et moi les miennes.

    Je ne soutiendrai pas sa candidature à un nouveau mandat de président départemental en janvier 2016 ... et j'aurai l'occasion de m'exprimer à ce sujet en temps utile.

    Quand bien même il serait réélu … cela ne changera définitivement rien à ma position, pour le reste je lui donne rendez-vous en juin 2017, puis en 2020 et 2021.

    Voilà pour les quelques précisions que vous avez été nombreux à me demander. 

    Bonne fin de vacances à tous.

    Dauphiné Libéré du 19 août :

    interview,ump,les republicains,regionales,election

    Dauphiné Libéré du 22 août :

    presse,essor,dauphine,interview,ump,les republicains,regionales,election

  • Droit de réponse à Jean-Luc Rigaut, président département de l'UDI Haute-Savoie

    Cher Jean-Luc, cher président départemental de l'UDI,

    En pleine campagne sur le canton de Faverges, je profite de quelques minutes de libre pas plus car ça ne le mérite pas pour exercer mon droit de réponse suite à l'article "remue-méninge" édité sur ton blog le 4 mars et à l'article du Dauphiné Libéré en date du 7 mars :

    annecy,udi,ump,rigaut

    Je dois te dire que je suis particulièrement étonné par ton attaque personnelle et ton jugement de valeur, en tant que président de l'UDI Haute-Savoie, face à ma modeste candidature sur le canton de Faverges, en tant que candidat UMP investi par la fédération départementale de l'UMP Haute-Savoie et les instances nationales de l'UMP.

    Ton poulain as-t'il besoin à ce point du soutien affiché de "ténors" politiques comme toi et Bernard Accoyer pour mener campagne ... ou y aurait-il d'autres enjeux qui m'échappent ! 

    Et puisque tu m'attaques en ma qualité de député et de membre de l'UMP, je te réponds donc en tant que député et en mon nom propre, puisque mon binôme et mes remplaçants ne sont pas concernés par tes propos.

    Lors de nos différentes rencontres entre l'UMP et l'UDI, il avait été convenu que Jean-Paul Amoudry et moi-même ferions campagne sans attaques personnelles, lui en tant que candidat UDI et moi en tant que candidat UMP, dans un canton ou l'on peut se permettre une primaire visant à proposer enfin une alternative aux électeurs, dans un canton où ton poulain est élu depuis maintenant 22 ans !

    Aujourd'hui, force est de constater que ces règles ne sont pas respectées par certains "ténors" politiques qui interfèrent depuis le début de cette campagne pour faire en sorte que surtout rien ne bouge au niveau de ce canton et du département et surtout pas les petits arrangements entre amis.

    J'ai l'impression de me retrouver ... en juin 2007, lors de ma candidature face à Bernard Bosson.

    Puisque je suis attaqué directement, je me permets d'apporter quelques réponses à tes jugements de valeurs preuves à l'appui ... pour te confirmer qu'effectivement je suis l'antithèse de Jean-Paul Amoudry, ton poulain.

    Jean-Luc Rigaut dit "Que va faire Lionel Tardy dans cette galère ?" :

    Ce qui pour toi s'assimile à une galère est pour moi un vrai bonheur.

    Cela t'aura peut-être échappé, toi, l'élu parachuté de la banlieue parisienne (Meaux), et qui doit tant à Bernard Bosson, ton mentor jusqu'à ta Légion d'Honneur, sans lequel tu n'aurais jamais été élu maire d'Annecy c'était un autre niveau que toi Bernard ... mais, pour ce qui me concerne, je suis un élu du cru.

    Je suis né et j'ai grandi en Haute-Savoie, toute ma famille est originaire des vallées de Thönes et, naturellement j'en suis très fier.

    S'il est donc un canton, qui plus est faisant partie de ma circonscription, sur lequel je souhaitais être candidat ... c'est bien le canton de Faverges et je t'en ai informé dès la fin du mois d'octobre, tout comme Bernard Accoyer.

    Face au Grand Annecy qui va se mettre en place, le canton de Faverges restera lui indépendant, c'est acquis.

    Ce canton aura donc besoin d'être représenté par des élus forts et non pas des élus aux ordres, avec le doigt sur la couture du pantalon ... je comprends donc que ma candidature puisse déranger le futur candidat à la présidence du Grand Annecy.

    Il ne t'aura pas non plus échappé que le département va perdre de nombreuses compétences, dont la clause de compétence générale .. et qu'il faudra demain des élus qui seront capables d'aller chercher les financements qui partiront à la région, car les besoins eux seront toujours là : quoi de mieux qu'une équipe composée d'un député, de 2 maires et d'un maire-adjoint pour le faire.

    Auparavant les conseillers généraux se suffisaient à eux-mêmes et la clause de compétence générale permettait au département d'intervenir sur tout, cela ne sera plus le cas ... ce n'est pas pour rien si 3 députés se présentent aux élections départementales en Haute-Savoie : ils en ont compris les enjeux !

    ... et puis pour finir, le canton de Faverges fait parti des plus beaux cantons du département : je t'invite à le découvrir avec moi.

    Cela fait 48 ans que je le parcours chaque semaine ... et c'est encore plus vrai au cours de cette campagne électorale.

    Jean-Luc Rigaut dit "Jean-Paul ne communique que sur les sujets de fonds"  

    Ah ça effectivement, ton poulain ne communique pas beaucoup ... ce mode de fonctionnement était certes valable il y 22 ans, mais nous sommes à l'ère du numérique.

    Je te rappelle qu'être élu est une fonction que l'on n'occupe que de façon passagère, que nous sommes payés par de l'argent public ... et que donc la moindre des choses est de rendre compte de son activité, comme les salariés le font dans une entreprise .. en quoi les hommes politiques devraient-il en être exonérés ?

    Mais c'est vrai que je ne suis pas un élu issu de la fonction publique territoriale, ça doit déranger. 

    Cette nécessité de rendre compte est encore plus vrai pour un député ou un sénateur et donc pour un élu qui légifère.

    Au Sénat :

    Cela peut être un choix de ne prendre position sur rien pour ne fâcher personne c'est bien centriste çà, mais en général, pour communiquer sur les sujets de fonds, notamment au niveau national ... c'est mieux de participer aux débats au Sénat ou à l'Assemblée nationale ... 

    Ton poulain a été sénateur pendant 19 ans (jusqu'en octobre 2014) et je n'ai pas souvenir d'un seul communiqué de presse de sa part .. et pour cause.

    Je l'ai croisé en tout et pour tout une fois dans les transports en direction de la capitale, depuis mon élection au poste de député en juin 2007, moi qui, consciencieusement, m'y rends chaque semaine.

    Il suffit d'analyser son activité au Sénat sur les 10 dernières années (durée de son second mandat de sénateur) comme l'a fait le site www.nossenateurs.fr :

    annecy,udi,ump,rigaut

    On s'aperçoit qu'il a brillé par son absence au Sénat en 2014 et que sur ses 10 ans (120 mois) de mandat (ligne du bas) :

    • il n'a siégé que 104 semaines en 10 ans, soit moins de 10 semaines par an (une année c'est 52 semaines).
    • 94 présences en commission en 10 ans ... pour 24 interventions en commission en 10 ans !
    • 138 interventions dans l'hémicycle en 10 ans !
    • 1187 amendements signés ou plus surement cosignés en 10 ans
    • 0 rapport écrit
    • 5 propositions de loi
    • 114 questions écrites

    Sa dernière intervention en commission date du 16 avril 2014 et la précédente ... du 22 février 2012 (2 interventions en 2 ans).

    Je te rassure, Jean-Luc, ce n'était pas mieux en 2013 ... 

    annecy,udi,ump,rigaut

    ... là on bat des records :

    • 4 semaines de présence au Sénat sur l'année 2013 (sur 52 semaines)
    • 0 présence en commission
    • 0 intervention en commission
    • 8 interventions dans l'hémicycle
    • 363 amendements signés ou plus sûrement cosignés
    • 15 questions écrites

    Sa dernière intervention dans l'hémicycle date du 23 octobre 2013.

    Et puisque tu n'as jamais participé à aucune de mes 57 réunions publiques, je t'invite à prendre connaissance, à titre de comparaison, du détail de mon activité parlementaire pour l'année 2013

    Toujours à titre d'information, je te communique mon activité pour la seule année 2014 :

    annecy,udi,ump,rigaut

    ... en une année d'Assemblée nationale, j'en ai fait 2 fois plus que ton poulain en 10 ans de Senat, ça devrait t'interroger ... ce qui explique effectivement que je communique beaucoup, car j'ai des choses à dire.

    Tu vas me dire que je n'ai qu'un seul mandat et que c'est facile de comparer, alors je te communique aussi l'activité de mon collègue député Martial Saddier en 2014, qui cumule les mandats ... mais qui lui assume son mandat de parlementaire (tu peux cliquer pour agrandir son graphique) :

    annecy,udi,ump,rigaut

    Je t'épargne une étude plus détaillée sur les mots clés ... et notamment sur ses interventions dans le domaine de l'agriculture, son sujet "soi-disant" de prédilection.

    Rien que lors de l'examen du projet de loi sur l'avenir de l'agriculture en 2014, je suis intervenu 8 fois plus pour défendre le monde agricole plus que ton poulain ne l'a fait en 10 ans.

    Tout n'est pas perdu pour ton poulain, son IRFM (Indemnité représentative de frais de mandat) lui aura permis de se constituer un patrimoine immobilier (financement de sa permanence parlementaire à Annecy) aux frais des contribuables.

    Moi tu vois Jean-Luc, je loue ma permanence depuis juin 2007, je ne me constitue pas un patrimoine personnel avec mes indemnités de député ... là aussi, je suis l'antithèse de ton poulain et j'en suis fier.

    Au conseil général :

    L'avantage avec le conseil général, c'est que la loi entretient l'opacité la plus complète en ce qui concerne l'effectivité de la présence et du travail des élus départementaux.

    Ou plutôt entretenait, car j'ai réussi à faire adopter, le mois dernier, un amendement qui obligera les élus départementaux à pointer et siéger, comme à l'Assemblée nationale et bientôt au Sénat, sous peine de perdre jusqu'à 50% de leur indemnité.

    Ton poulain a été au Conseil général l'un des champions de l'absentéisme en commission, fidèle à ses méthodes de parlementaire.

    Toi aussi Jean-Luc tu as été très fort : non seulement tu n'as jamais été un exemple d'assiduité au Conseil général, mais en plus tu as anticipé ton abandon de cette fonction en te faisant voter il y a 1 an une augmentation de 1 000 euros de tes indemnités de président de la C2A et de 1 000 euros tes indemnités de maire ... pour compenser ta perte de salaire à venir en tant que conseiller général.

    Avec de tels agissements, sur le dos des contribuables, te voir porter des jugements de valeur sur moi me fait donc un peu sourire !

    Moi je suis issu de la société civile et j'exerce une activité professionnelle en dehors de mon mandat de député ... je n'ai pas besoin de mon mandat de député pour vivre, c'est toute la différence.

    En fait ton poulain ne communique que dans le cadre de son mandat de président du SYANE et de président du Syndicat des Energies de la Vallée de Thônes.

    Désolé, mais que ton poulain passe à priori le plus clair de son temps au SYANE, ça le regarde ... mais cela ne doit pas se faire au détriment de son mandat de conseiller général.

    A titre d'exemple, sur les 10 dernières réunions de la commission agriculture du conseil général, il n'a participé qu'à une seule.

    Le SYANE ne doit pas être une excuse à tout.

    Quand on fait le choix d'exercer plusieurs mandats, on assume ou alors on se présente pas ... au lieu de s'en apercevoir benoîtement au bout de 19 ans de Sénat et 22 ans de Conseil général ... et de plaider sur le tard pour un mandat de conseil départemental qui doit s'exercer à plein temps.

    A croire que les cumulards du passé étaient sans doute beaucoup mieux organisés pour bien assurer leurs différentes fonctions qu'aujourd'hui !

    Rigaut : "il est d'une discrétion haut-savoyarde"

    Comme dit le proverbe "pour vivre heureux, vivons cachés".

    Ce proverbe s'applique peut-être à ton poulain mais pas aux haut-savoyards : ils sont discrets, mais durs au travail, et aiment que l'on dise les choses ils n'aiment pas la langue de bois, mais comme on dit "faut connaître".

    La discrétion en matière politique est souvent un vilain défaut : un élu ne doit rien avoir à cacher dans la mesure où il gère de l'argent public

    Je te prends un seul exemple : comptes-tu un jour et avant ton départ définitif du Conseil général dans 2 semaines, nous éclairer sur l'utilisation discrétionnaire de tes crédits cantonalisés ?

    Cette question vaut aussi pour ton poulain : les crédits cantonalisés ne doivent pas servir à faire du clientélisme électoral, dans le seul but d'assurer sa réelection.

    Prend exemple sur moi : l'utilisation de ma réserve parlementaire est mise en ligne chaque année sur mon blog de député

    Là encore, je suis l'antithèse de ton poulain : il ne rend publique ni l'utilisation de ses crédits cantonalisés (depuis 22 ans), ni de sa réserve parlementaire (depuis 19 ans) ... alors qu'encore une fois il s'agit d'argent public.

    Face à la "discrétion haut-savoyarde" de ton poulain, je revendique ma transparence et mon "parler vrai haut-savoyard".

    Jean-Luc Rigaut dit "il est d'une proximité vraie"

    Là aussi on peut s'interroger sur la proximité vraie de ton poulain.

    La réalité est très différente de tes affirmations : aucune réunion publique organisée par ton poulain durant ses 22 années de conseiller général du canton ... en dehors des élections tous les 6 ans.

    Si nous sommes élus, nous organiserons tous les 6 mois des réunions publiques sur notre travail, les projets du canton de Faverges et du département ... comme je le fais déjà dans le cadre de mon mandat de député (57 réunions publiques depuis mon élection en juin 2007).

    Nous mettrons également en place un site internet spécifique au canton de Faverges qui permettra à la population de suivre notre activité en faveur du canton et du département.

    Nous continuerons à être présents comme nous le sommes tous les week-end sur le canton au côté des associations, anciens combattants et autres organisateurs de manifestations ... où nous sommes souvent bien seuls en dehors des périodes électorales.

    A combien de manifestations a assisté ton poulain en tant que sénateur sur le canton de Faverges actuel ou sur la communauté de commune de la Tournette ? ... alors que le mandat de sénateur impose d'être présent au niveau départemental ... les électeurs jugeront.

    Je suis fier de mes couleurs :

    Enfin ... tout comme les militants et sympathisants UMP, je suis patriotique et fier de ma couleur politique.

    Je ne suis pas un élu qui intrigue et mène officiellement campagne contre des candidats investis par son propre parti politique ... ou qui affiche ses couleurs en fonction du sens du vent comme le fait ton poulain ou comme tu l'as fait lors des élections municipales à Annecy en mars 2014.

    Je suis étiqueté UMP et j'ai clairement affiché mes couleurs aux législatives de 2007 et 2012 ... il en est de même pour ces élections départementales.

    Je ne mets pas mon drapeau dans ma poche entre deux documents électoraux afin d'entretenir le doute auprès des électeurs, comme le fait ton poulain.

    Là où certains veulent entretenir l'ambiguïté ou ont peur d'afficher leur appartenance à l'UDI ... je revendique mon appartenance à l'UMP.

    J'appartiens à l'UMP même si je suis conscient qu'il y a des choses qui ne vont pas, comme dans tous les partis ... j'adhère aux valeurs de l'UMP, mais pas à certaines de ses dérives.

    J'ai au moins le courage d'être un des seuls députés à dénoncer les dysfonctionnements de ma formation politique : dans une famille il faut savoir se dire les choses ... agir en interne, c'est le meilleur moyen de pousser les brebis galeuses à mettre fin à leurs mandats publiques.

    Mon binôme est également étiqueté UMP et nous siègeront tous les 2 dans le groupe UMP au Conseil départemental, si nous sommes élus, ça évitera tout problème de ligne politique par rapport à des binômes constitués d'élus de 2 formations politiques différentes et qui siègeront dans 2 groupes différents.

    Mon droit de réponse exercé, je reprend mon bâton de pèlerin et retourne j'espère définitivement à ma campagne électorale afin d'expliquer aux électeurs, comme je le fais depuis début janvier, les enjeux pour le canton et le département, de la réforme territoriale à venir.

    Voilà Jean-Luc, j'espère avoir éclairé ta lanterne ... et je te confirme, je suis bien l'antithèse de Jean-Paul Amoudry ... et c'est bien pour cela que je me présente sur le canton de Faverges.

    Dauphiné Libéré du 14 mars :

    annecy,udi,ump,rigaut,accoyer,departementales

  • Vidéo de mon intervention de ce samedi sur FRANCE 3 Alpes dans l'émission "La voix est libre"

    J'étais ce samedi l'invité politique de l’émission « La voix est libre » sur France 3 Alpes (15 minutes).

    Les sujets abordés :

    • réaction à l’actualité nationale (partielle Montbéliard, réponse UMP au deuxième tour)
    • préparatifs des élections départementales UMP en Haute-Savoie
    • désignation de Laurent Wauquiez comme tête de liste Rhône-Alpes 

    france 3,interview,ump,regionales,departementales,wauquiez

    france 3,interview,ump,regionales,departementales,wauquiez

    Vidéo de mon intervention à partir de 8 mns 20 :

  • Mode d'emploi pour l'élection du président de l'UMP

    Lieux de vote.jpeg

    P 12.jpeg

    P 13   1er tour.jpeg

    P 14.jpeg

  • Lancement du collectif des jeunes actifs de l'UMP Haute-Savoie à BONNEVILLE

     presse,dauphine,tardy,ump,bonneville,haute-savoie

    presse,dauphine,tardy,ump,bonneville,haute-savoie

    Dauphiné Libéré du 22 novembre :

    11 - 22nov14 -.DL TARDY Collectif jeunes actifs UMP.jpeg

  • Projet de loi de finances : le Gouvernement désavoué sur son projet de supprimer l’envoi au domicile des électeurs de la propagande électorale de tous les scrutins qui se dérouleront en 2015

    Malgré notre courrier envoyé la semaine dernière au Premier ministre, le gouvernement persistait en commission à vouloir supprimer l'envoi de la propagande électorale.

    Il a finalement été désavoué ce lundi dans l'hémicycle : l'Assemblée a rejeté à l'unanimité cette idée surprenante.

    L'amendement UMP, que j'avais cosigné, a été adopté contre l'avis du gouvernement.

    vote,propagande,regionales,departementales,scrutin,ump

    Lettre adressée au Premier Ministre :

    Monsieur le Premier ministre,

    Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2015, votre Gouvernement a proposé de supprimer l’envoi au domicile des électeurs de la propagande électorale de tous les scrutins qui se dérouleront en 2015, à savoir les élections départementales, les élections régionales et les élections aux assemblées de Guyane et de Martinique.

    Comment ne pas voir derrière cette mesure une nouvelle illustration de votre volonté affirmée de démobiliser des électeurs qui à chaque nouveau scrutin sont de plus en plus nombreux à vous retirer leur confiance ?

    A un an de l’échéance, nous ne savons toujours pas à quelles dates précises se dérouleront les élections régionales – dans votre discours de politique générale, vous avez vous-même utilisé une expression délibérément floue en évoquant « fin 2015 » – sinon qu’elles se dérouleront à une période inhabituelle pour des élections et volontairement choisie pour être peu propice à la mobilisation des électeurs.

    Nous ne savons pas plus dans quelles circonscriptions ces élections auront lieu puisque le projet de loi qui procède au redécoupage des régions est toujours en discussion au Parlement.

    Nous savons encore moins quelles seront les compétences futures des régions puisque le projet de loi qui révise ces compétences n’a toujours pas été inscrit en première lecture au Parlement et à toutes les chances de ne pas être voté avant plusieurs mois.

    Et voici désormais que pour rendre ce scrutin plus obscur encore, vous décidez de supprimer l’envoi de la propagande électorale au domicile des électeurs.

    Vous auriez décidé de tout faire pour démobiliser les électeurs et déboucher sur une abstention massive que vous ne vous y seriez pas pris autrement.

    Si compte tenu de votre bilan à la tête du Gouvernement, nous comprenons les raisons tactiques qui vous poussent à cette stratégie de la dérobade, nous considérons toutefois que ces décisions heurtent de front l’intérêt général s’agissant de scrutins dont les enjeux sont majeurs pour l’avenir de la France.

    C’est particulièrement le cas de la suppression de la propagande électorale qui contredit non seulement des décennies de pratique démocratique mais contrevient surtout à la lettre de notre Constitution qui prévoit que la « loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation » (article 4).

    Nous rappelons en effet que plus de 20 % des Français ne disposent pas d’une connexion internet à leur domicile et qu’une grande partie d’entre eux n’a pas les moyens de se déplacer aisément, y compris dans la mairie de leur commune de résidence. Supprimer l’envoi de la propagande électorale, c’est donc les priver sciemment des moyens d’éclairer leur vote et de leur permettre de choisir en conscience quel bulletin ils souhaitent mettre dans l’urne.

    Certes l’envoi de la propagande à un coût. Mais c’est le prix de la démocratie, et c’est la condition du plein exercice de la liberté d’opinion, garantie par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui est un de nos biens les plus précieux.

    C’est pourquoi, Monsieur le Premier ministre, en tant que Représentants de la Nation, nous vous demandons de bien vouloir retirer l’article 46 du projet de loi de finances pour 2015.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre meilleure considération.

     vote,propagande,regionales,departementales,scrutin,ump vote,propagande,regionales,departementales,scrutin,ump

    vote,propagande,regionales,departementales,scrutin,ump

    vote,propagande,regionales,departementales,scrutin,ump

  • Retrouvez mon portrait dans "100 personnalités de demain"

    Quelles seront les élites françaises de demain ?

    A cette question essentielle pour qui s’intéresse à la vie et l’avenir de son pays, ce livre veut apporter un début de réponse.

    Parmi les jeunes dirigeants qui ont réussi des études brillantes, se sont rapidement vus confier des responsabilités, ou ont très tôt conquis des mandats électifs, nous en avons sélectionné 100.

    Pendant deux ans, nous les avons tous rencontrés, photographiés, nous avons pris le temps de comprendre leur parcours, de mieux cerner leurs motivations. S’ils ont souvent hésité à nous rencontrer dans un premier réflexe, ils ont finalement accepté de se livrer à l’exercice du portrait avec franchise. Là était l’enjeu : recueillir leurs propos avant que la lumière médiatique des prochaines années ne les conduise à brancher leur communication sur « pilote automatique ».

    Qui sont-ils ? Ceux qui, en cabinet ministériel ou dans la haute administration, font « tourner la machine », rédigent les programmes, maîtrisent les questions techniques, soufflent à l’oreille du ministre lorsque celui-ci se trouve pris dans un tourbillon d’obligations de représentation. 

    Ils seront demain à la tête d’un ministère, d’une administration, d’une collectivité locale, ou dirigeront une grande entreprise. Comment conçoivent-ils l’action publique ? Quelles sont les convictions qui les animent ? A travers leur parcours, ce livre nous invite à comprendre comment ces 100 personnalités feront la France de demain.

    Retrouvez mon portrait en pages 186 et 187.

    "Cent personnalités de demain. Portraits" par Romain Chetaille et Joseph d’Arrast

    Parution le 27 octobre 2014

    45 euros TTC dont 6 euros de frais de port

    Commande en ligne sur www.leguidedupouvoir.fr

    interview,portrait,lionel tardy,politique,ump

  • Invité de l'émission "Expression" ce soir sur TV8 Mont-Blanc

    Je suis l'invité de l'émission "Expression" ce soir à 18 h 15 sur TV8 Mont-Blanc (rediffusion à 22 heures).

    tele,television,8 mont-blanc,interview,ump

  • Appel à candidatures pour les élections départementales de mars 2015

    Madame, Monsieur,

    Chers élus, militants et sympathisants UMP de la 2ème circonscription,

    Les échéances électorales ne doivent plus se préparer, au dernier moment, sans aucune collégialité : nous en avons eu la triste expérience en Haute-Savoie avec des candidats UMP désignés sans aucune concertation lors des élections européennes et avec l'apparition d'une liste dissidente lors des élections sénatoriales.

    Le Gouvernement a décidé d'avancer les élections départementales, initialement prévues en décembre 2015 ... à mars 2015.

    Il est donc plus que temps de s'organiser pour gagner cette élection.

    Il s'agira d'élire dans chaque canton un binôme de candidats titulaires (1 homme + 1 femme) et un binôme de suppléants (1 homme + 1 femme).

    Afin de préparer au mieux cette échéance, je vous invite, en ce qui concerne les cantons de la 2ème circonscription, à m'informer avant le 30 octobre de votre souhait d'être candidat ou de participer à cette campagne, en tant que :

    • titulaire
    • suppléant
    • membre du comité de circonscription
    • membre du comité cantonal de Rumilly, Annecy 2, Seynod ou Thônes.

    En ce qui concerne les cantons de Rumilly et Alby-sur-Chéran (devenu canton de RUMILLY) : 

    Ce canton est en gris sur la carte.

    Il s'agit pour la canton d'Alby-sur-Chéran (qui fait partie de la 2ème circonscription) de désigner :

    • un homme ou une femme titulaire
    • un homme ou une femme suppléant

    Ces hommes ou femmes feront un binôme avec un homme ou une femme titulaire et un homme ou une femme suppléant issus du canton actuel de Rumilly (qui fait lui partie de la 1ère circonscription).

    En ce qui concerne les cantons d'Annecy Centre et Annecy Nord Est (devenu canton d'ANNECY 2) : 

    Ce canton est en violet sur la carte (il lui a été ajouté la commune de Sevrier).

    Il s'agit pour ce canton (qui fait parti intégrale de la 2ème circonscription) de désigner :

    • un homme et une femme titulaires
    • un homme et une femme suppléants

    En ce qui concerne le canton de Seynod (qui reste le canton de SEYNOD) : 

    Ce canton est en orange sur la carte (il lui a été retiré la commune de Sevrier)

    Il s'agit pour ce canton (qui fait partie intégrale de la 2ème circonscription) de désigner :

    • un homme et une femme titulaires
    • un homme et une femme suppléants

    En ce qui concerne les cantons de Thônes et Faverges (devenu canton de FAVERGES) : 

    Ce canton est en rose sur la carte (il lui a été ajouté les communes de Dingy-Saint-Clair, Alex et Entremont et les communes de la communauté de communes de la Tournette).

    Il s'agit pour ce canton (qui fait partie intégrale de la 2ème circonscription, en dehors des communes de Dingy-Saint-Clair, Alex, Bluffy, Talloires, Veyrier-du-Lac, Menthon-Saint-Bernard qui font partie de la 1ère circonscription et Entremont qui fait partie de la 3ème circonscription) de désigner :

    • un homme et une femme titulaires
    • un homme et une femme suppléants

    Vous souhaitez faire acte de candidature ou participer activement à cette campagne électorale, faite moi part de vos souhaits sur l'adresse mail suivante :

    départementales7402@orange.fr

    elections,conseil general,ump,departementales,annecy,thones,faverges,rumilly,canton

    Dauphiné Libéré du 07 octobre :

    elections,conseil general,ump,departementales,annecy,thones,faverges,rumilly,canton

    Essor Savoyard du 09 octobre :

    presse,dauphine,elections,conseil general,ump,departementales,annecy,thones,faverges,rumilly,canton

  • Invité de l'émission "le député du jour" ce mardi sur LCP

    Je serai ce mardi à 10 heures 20, en direct sur LCP, l’invité de l’émission « le député du jour ».

    Cette émission quotidienne est présentée par Frédéric Haziza

    Les députés débattent, légifèrent et font entendre leurs voix dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale… Au-delà de leurs appartenances et de leurs convictions politiques, qui sont-ils vraiment ?

    Derrière la scène politique et les enjeux parlementaires, Frédéric Haziza propose de découvrir les députés autrement. Le temps d’un tête-à-tête, le personnage politique s’efface pour laisser parler l’homme ou la femme, confier son histoire personnelle, son parcours, ses passions et ses aspirations profondes.

    interview,lcp,assemblee,ump 

  • Les 5 engagements de François FILLON pour redresser nos finances publiques et libérer la croissance

    François Fillon prendra la parole ce mercredi à 11 h pour exposer ses propositions en matière de finances publiques. 

    Alors que la dette vient de dépasser 2.000 milliards d'euros,  François Fillon considère que "notre pays est à la veille d'un accident financier grave" si des mesures énergiques et courageuses ne sont pas enfin prises pour redresser les finances publiques et libérer la croissance.

    FILLON.jpeg

    Le projet de François Fillon en version PDF

    FILLON (1).jpeg

    FILLON (2).jpeg

    FILLON (3).jpeg

    FILLON (4).jpeg

  • Résultats des élections sénatoriales en HAUTE-SAVOIE

     presse,dauphine,senat,senatoriales,carle,pellevat,herve,ump,udi,haute-savoie

     presse,dauphine,senat,senatoriales,carle,pellevat,herve,ump,udi,haute-savoie

     Dauphiné Libéré du 29 septembre :

    09 - 29sept14 - DL Résultats sénatoriales  (1).jpeg

    09 - 29sept14 - DL Résultats sénatoriales  (2).jpeg

    09 - 29sept14 - DL Résultats sénatoriales  (3).jpeg

    09 - 29sept14 - DL Résultats sénatoriales  (4).jpeg

    09 - 29sept14 - DL Résultats sénatoriales  (5).jpeg

    Essor Savoyard du 02 octobre :

    presse,dauphine,senat,senatoriales,carle,pellevat,herve,ump,udi,haute-savoie

  • Visite de Bruno LE MAIRE ce jeudi 25 septembre à ANNECY et CLUSES

     ump,cluses,annec,le maire,reunion

     ump,cluses,annec,le maire,reunion

    Dauphiné Libéré du 25 septembre :

    ump,cluses,annec,le maire,reunion

    Dauphiné Libéré du 26 septembre :

    presse,dauphine,ump,cluses,annec,le maire,reunion

    Essor Savoyard du 02 octobre :

    presse,dauphine,ump,cluses,annec,le maire,reunion

  • Rentrée des Jeunes populaires UMP de Haute-Savoie

     annecy,presse,dauphine,jeunes pop ump 74,rentree,parlementaires,accoyer,tardy,saddier,herisson

      annecy,presse,dauphine,jeunes pop ump 74,rentree,parlementaires,accoyer,tardy,saddier,herisson

     Dauphiné Libéré du 23 septembre :

    09 - 23sept14 DL Jeune Pop UMP74_2.jpg

    Essor Savoyard du 25 septembre :

    annecy,presse,dauphine,jeunes pop,ump,rentree,parlementaires,accoyer,tardy,saddier,herisson

  • Transparence financière des partis politiques ... ma proposition de loi

    Avant que tout le monde n'oublie ce sujet du fait d'une rentrée parlementaire qui s'annonce particulièrement agitée !

    Lien vers communiqué de presse au format Word

    Lien vers PPL transparence partis politiques au format Word

    Mon intervention en commission des lois le 10 septembre,
    pour défendre également la transparence des groupes parlementaires :

    loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

    loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

    loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

    loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

    loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

    Dauphiné Libéré du 04 septembre :

    loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

    Essor Savoyard du 4 septembre :

    presse,dauphine,loi,parti,ump,finance,bygmalion,transparence

  • Réactions de la classe politique haut-savoyarde après la démission du gouvernement

    Dauphiné Libéré du 26 août :

    08 - 26aout14 DL  Réactions démission gouvernement 0.jpg

    08 - 26aout14 DL  Réactions démission gouvernement 1_2.jpg

  • Ces députés qui brillent à l'Assemblée nationale ...

    Le Parisien / Aujourd'hui en France du 3 août :

    presse,classement,depute,le parisien,amendement,ump

    Lien vers le classement intéractif sur le site du Parisien / Aujourd'hui en France

    presse,classement,depute,le parisien,amendement,ump

    Déposer des amendements c'est bien ... les faire adopter c'est encore mieux.

    Beaucoup d'amendements déposés ne sont pas défendus ou sont rejetés par la majorité.

    Avec 95 amendements adoptés sur les 12 derniers mois, je suis le député de l'opposition qui a fait adopter le plus d'amendements ... juste devant mon collègue haut-savoyard Martial Saddier qui arrive en seconde position avec 81 amendements adoptés ... les députés haut-savoyard sont présents et pertinents ! 

    Synthèse des amendements adoptés sur www.nosdeputes.fr

    Lien vers le bilan de mon activité parlementaire en 2013

    presse,classement,depute,le parisien,amendement,ump