Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avion

  • Les élus de droite contre la fermeture de l'aéroport d'Annecy-Meythet

    Imprimer

    Essor du 26 janvier

    01 - 26janv12 Essor4.jpg

  • Proposition de loi relative à l’organisation du service et à l’information des passagers dans les entreprises de transport aérien de passagers

    Imprimer

    La proposition de loi relative à l’organisation du service et à l’information des passagers dans les entreprises de transport aérien de passagers déposée par M. Eric DIARD et plusieurs de ses collègues le 22 novembre 2011 a été éxaminée hier soir dans l'hémicycle.

     

    L’exposé des motifs fait le constat que, lors des grèves, les entreprises de transport aérien de passagers sont informées tardivement de la présence de l’équipage nécessaire à la réalisation du vol dans des conditions normales de sécurité.

     

    L’organisation de l’information des passagers ne peut donc être mise en œuvre efficacement. Par ailleurs, les grèves surprises des personnels concourant à la préparation technique de l’avion ainsi qu’à l’enregistrement et à l’embarquement des passagers peuvent entraîner des situations de blocage.

     

    Ces circonstances, générant la présence de nombreux passagers en attente, peuvent potentiellement créer des troubles à l’ordre public (ex. risques de passagers non logés, risques pour la salubrité en cas d’afflux massif de passagers) liés en particulier à la capacité limitée d’accueil des aéroports. La présence de ces personnes peut également provoquer des risques en matière d’exercice des missions de service public liés à l’activité aéroportuaire (ex. navigation aérienne, police des frontières, douane)

     

    Pour assurer la sauvegarde de l’ordre public et la continuité du service dans les aéroports, ce texte voté vise à assurer aux passagers une information précise et fiable sur l’état du trafic de la compagnie aérienne concernée par l’exercice du droit de grève. Il prévoit ainsi :

     

    • l’instauration de manière concertée, pour les entreprises de transport aérien de passagers, d’un dispositif de dialogue social préventif à l’exercice du droit de grève 
    • l’obligation de déclaration individuelle, confidentielle, de participation au mouvement de grève 48 heures à l’avance 
    • une information fiable, 24 heures à l’avance, sur l’état réel du trafic.

     

    Cette PPL avait été adoptée en Commission du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire avec plusieurs modifications le 11 janvier 2012.

  • 49ème salon international de l'Aéronautique et de l'Espace au BOURGET

    Imprimer

    Le salon du Bourget, qui a ouvert ses portes au professionnels depuis lundi, justifie encore cette année son appellation de salon aéronautique des records : plus de 300 000 visiteurs sont attendus, les commandes pleuvent (le temps aussi ...) et les nouveautés sont nombreuses.

    Il devrait se livrer plus de 35 000 avions entre 2011 et 2030 !

    Toute la matinée, j'ai arpenté les allées du salon, en compagnie de députés membres de la Commission des Affaires Economiques, à la rencontre des industriels et sous-traitants de l'aéronautique.

    Nous avons visité les incontournables mastodontes :

    • EADS
    • Thales
    • Safran
    • Eurocopter
    • Dassault Aviation ...

    ... mais aussi des PME regroupées au sein du GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales).

    ... et assisté aux démonstration en vol de l'Eurocopter X3, du Dassaul Falcon 7X, du Dassault Rafale C, de l'Airbus A380-800 et du Lockheed Martin F-16 Fighting Falcon.

    Les entreprises haut-savoyardes exposent au salon sous la bannière AIR Mont-Blanc (groupement d'entreprises aéronautiques du Pôle de Compétitivité Arve-Industries Haute-Savoie Mont-Blanc) :

    • Alpes -Usinage Decoprem (stand BC 157 hall 4)
    • Clerc Industries (stand DE 29 hall 2b)
    • Lathuille Hudry (stand B 83 hall 4)
    • MGB (stand B82 hall 4)
    • Amphenol Socapex (stand E 80 hall 2b
    • SIS Decolletage (stand D 81 (hall 4) ...

    Les chiffres de l'industrie aéronautique et spatiale en France en 2010 :

    • Chiffre d'affaire de 36,8 milliards d'euros (dont 69% de civil ret 31% de militaire)
    • 73% du chiffre d'affaire réalisé à l'export
    • 42,9 milliards d'euros de commandes en cours (dont 66% à l'export)
    • 157 000 salariés
    • 4 500 sous-traitants
    • 18 milliards d'euros d'excedent commercial

    Le salon est ouvert au grand public du jeudi 24 au samedi 26 juin.

    Toutes les photos sur ma fiche FACEBOOK

     bourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safranbourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safranbourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safran bourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safranbourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safranbourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safranbourget,salon,aeronautique,espace,avion,defense,airbus,thales,eads,boeing,safran

  • Réunion des ministres à Matignon sur les conséquences du nuage volcanique

    Imprimer

    Le Premier ministre, François Fillon, a réuni ce jour à l’Hôtel de Matignon :

    • Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, chargé des Technologies vertes et des Négociations sur le Climat,
    • Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et des Affaires européennes,
    • Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales,
    • Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé et des Sports,
    • Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation,
    • Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,
    • Pierre Lellouche, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes,
    • le PDG de l’Aéroport de Paris,
    • les directeurs généraux de Météo France et de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC)
    • et le Secrétaire Général de la Défense et de la Sécurité Nationale

    ... sur les conséquences de l’éruption volcanique en Islande.

    Le Premier ministre a fait un point sur les dernières évolutions météorologiques et leur impact sur le trafic aérien. Il a par ailleurs été informé des premiers résultats des vols tests conduits en France, par Air France sous couvert de la DGAC, ainsi qu’en Allemagne et aux Pays-Bas.

    Jean-Louis Borloo a présenté les conclusions des réunions d’Eurocontrol et des Ministres chargés des transports qui se sont tenues aujourd’hui au niveau européen.

    Sur proposition de la France, il a été convenu de distinguer :

    • une zone interdite à la circulation, fixée par Eurocontrol, et correspondant à la zone de plus forte concentration des particules
    • des zones de précaution définies au niveau de chaque Etat, dans lesquelles le trafic aérien sera autorisé sous certaines conditions et avec un encadrement et un contrôle spécifique visant à assurer toutes les garanties de sécurité pour les passagers.

    Le territoire français serait concerné par ces zones de précaution, ce qui signifie que la réouverture de l’ensemble des aéroports va être progressivement engagée.

    En coordination avec nos partenaires européens et au vu des derniers vols tests effectués sous le contrôle de la DGAC, les décisions suivantes ont été prises :

    • une réouverture partielle des aéroports au nord de la ligne Nantes – Nice, qui permettra une reprise progressive du trafic. Des corridors aériens seront ouverts entre Paris et les aéroports du sud, notamment Bordeaux-Paris, Toulouse-Paris, Marseille-Paris, Nice-Paris, dès mardi 20 avril au matin, 8 h 00 (heure locale).
    • les aéroports au sud de cette ligne, Nantes compris, vont demeurer ouverts. L’aéroport de Lyon ouvrira ce soir.

    Le maintien de l’ouverture des aéroports du sud et l’ouverture des corridors aériens permettront de réacheminer le plus grand nombre possible de passagers en provenance de l’étranger, et de reprogrammer des vols vers l’étranger au départ de Paris.

    Les passagers doivent préalablement contacter leur compagnie aérienne ou leur agence de voyages avant de se rendre dans les aéroports.

    La cellule de crise, mise en place sous l’autorité de Jean-Louis Borloo et de Dominique Bussereau, continue à coordonner l’action en matière de transports, et assure la mobilisation des capacités ferroviaires, terrestres et maritimes nécessaires.

    Christine Lagarde et Hervé Novelli réuniront dès mardi les représentants des compagnies aériennes et des tours opérateurs pour évaluer l’impact de l’interruption du trafic aérien pour ces secteurs.

    Islande.jpg
    Islande2.jpg
  • Airlinair ... a encore des problèmes de maintenance

    Imprimer

    Décidemment le vol Paris/Annecy est maudit ... et la prochaine fois, qu'est-ce que ce sera !!!!

    Je vous relatais en septembre des problèmes de freinage ayant nécessité un détournement du vol Paris/Annecy sur Lyon. Moins de 3 semaines après, rebelote.

    Aujourd'hui, c'est un problème de vibration du train d'atterissage qui a nécessité un retour sur l'aéroport d'Orly du vol de 15 heures 25... après 1/2 heure de vol.

    Une nouvelle fois, nous avons eu droit a un accueil en grande pompe, par les pompiers de l'aéroport de Paris ... et on est en rade, jusqu'à nouvel ordre, l'avion de 19 heures 25 étant complet (un avion plus grand est annoncé pour un départ ... à 20 heures 15).

    La ligne régulière Paris/Annecy étant assurée par Airlinair, j'ai profité de cette fin d'après-midi perdue  (rdv en mairie d'Annecy à 16 heures 30 avec le Président de la Caisse des Dépôts et Consignations, puis rencontre à 20 heures 30 avec les militants UMP de la circonscription) pour faire un tour, en salle d'attente, sur le site de cette compagnie, que je vous recommande !!!

    La lecture de leurs engagements est édifiante :

    AIRLINAIR compagnie aérienne régionale française, premier exploitant européen d’avions turbopropulseurs de type 42/72 avec une flotte de 23 avions a placé au cœur de sa stratégie le client et le haut standard commercial qu’elle s’est fixée.

    La compagnie Airlinair a mis en place un programme de prévention des accidents et de sécurité des vols ainsi qu’un système de management par la sûreté et la qualité, dont les responsables sont hiérarchiquement dépendants du Directeur Général Délégué d’Airlinair et lui assurent un retour d’information direct. De plus, dans une logique d’amélioration permanente et de partage du retour d’expérience, les responsables de ces 2 entités travaillent conjointement avec Air France et ses partenaires (des réunions relatives à la sécurité des vols, la sûreté et la qualité sont régulièrement organisées par Air France). Par ailleurs, dans le cadre de son programme d’assurance qualité, la compagnie Airlinair effectue des audits et des contrôles tant des activités internes à la compagnie que des activités sous-traitées, afin de garantir un niveau de sécurité, de sûreté et de qualité équivalent au standard fixé.

    La compagnie Airlinair possède son centre de maintenance aéronautique, agréé conformément au règlement Partie 145, situé à Limoges et a confié l’entretien des moteurs de ses avions au motoriste SECA, filiale d’EADS.

    Pour effectuer environ 130 vols par jour et 45 000 Hdv/an, la compagnie Airlinair s’est dotée d’un Centre de Contrôle des Opérations organisé en plateau où J7/7, la navigabilité des aéronefs, la disponibilité des équipages, la météorologie, l’accès des aéroports et les demandes des clients sont suivis et gérés en temps réel.

    La sécurité, la qualité de service et le respect de l’environnement sont au cœur de la stratégie d’AIRLINAIR.

    CONCLUSION, il serait grand temps que la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) mette les pieds dans le plat : deux incidents majeurs en 3 semaines (et encore concernant uniquement des vols sur lesquels j'étais présent, soit 2 par semaine), celà fait beaucoup.

    P10406961.JPG
    P10407091.JPG
    P1040720.JPG 
  • Audition de Louis Gallois, PDG d'EADS

    Imprimer

    L'audition a commencé par le point sur l'activité d'EADS :

    • 45000 emplois directs en France (hors sous -traitance) : + 10% depuis 2000
    • 1/3 des achats réalisés en France (10 milliards d'euros/an)
    • 1er employeur privé en région PACA ...

    En 2008, le chiffre d'affaire d'EADS a été supérieur à celui de BOEING.

    La trésorerie du groupe est de 9 milliards d'euros et le carnet de commande est de ... 400 milliards d'euros.

    En 2009 l'activité et bonne, car l'industrie aéronautique n'a pas encore ressenti la crise. Mais la crise et l'effet dollar sont préoccupants : EADS fabrique en euros et vend en dollars, un écart de 10 centimes entre l'euro et le dollar correspond à 1 milliard de résultat en moins.

    L'objectif de commandes pour 2009 est de 300 avions, mais l'objectif est avant tout de sécuriser les livraisons en évitant les annulations : un véritable problème quand certaines grandes compagnies aériennes, en manque de cash, empruntent sur le marché à des taux de 9 à 13%.

    Louis Gallois a souligné le rôle primordial de la Coface et d'Euler Hermes à l'export. Il a également souligné l'action forte du gouvernement qui en mettant en place un fond de 5 milliards destiné à assurer le financement des ventes à l'exportation et ainsi permettre aux clients d'honorer leurs engagements d'achats vis à vis d'Airbus (crédit relais), a ainsi évité beaucoup d'annulation de commandes. Tout comme pour les banques, ces 5 milliards destinés à fluidifier les marchés financiers, n'ont pratiquement pas été utilisés ... mais ont largement contribué à rassurer les acteurs du marché aéronautique.

    Le président d'EADS s'est ensuite attardé sur le programme A350 qui représente un investissement de 12 milliards et dont 493 commandes ont déjà été enregistrées.

    Concernant l'A380, 20 avions sont actuellement en service et le taux de remplissage est remarquable. Le coût de production reste cependant encore trop élevé, mais devrait évoluer à la baisse dans le temps.

    Enfin concernant l'avion de transport militaire, le fameux A400M, le premier vol est prévu en décembre 2009 : plus de 2,3 milliards ont été provisionnés dans les comptes d'EADS en raison des retards. Il faudra donc en vendre plus de 179 pour commencer à gagner de l'argent.

    Le contrat du siècle passé avec l'armée américaine, concernant la vente d'avions ravitailleurs (qui a été cassé par BOEING), va faire l'objet d'un nouvel appel d'offre en fin d'année.

    De nombreuses questions de la part des députés :

    • quid de la fabrication en dehors de la zone euro
    • quid de la sous traitance
    • quid du probleme des sondes sur Airbus
    • quid de l'environnement
    • quid des relations avec la Chine
    • quel apport de la part des pôles de compétitivité
    • nombre d'annulations ...

    Réponses :

    • notre volume de sous-traitance reste élevé : les sous-traitants aéronautique sont impactés par Boeing (retard du 787 Dreamliner), par Embraer et Dassault ... pas par EADS
    • EADS ne sentira la crise qu'à partir de l'hiver 2010
    • 80% de la recherche est basée sur le développement durable (pollution et bruit) : le développement du traffic est lié à cette exigence
    • La sécurité n'a pas baissé (tout est mis en oeuvre pour savoir ce qui s'est passé sur le vol AF447 : problème d'avion, de pilote ou de conditions météo)
    • Seulement 22 annulations de commande depuis le début de l'année.
    • 97% des effectifs d'EADS sont dans les 4 pays européens qui produisent pour EADS donc en zone euro) ... alors que l'on exporte 75% de nos avions hors zone euros (payé en dollar) : le but à terme est de réequilibrer les effectifs en passant à 80% des effectifs en zone euro et 20% en zone dollar.
    P1040323.JPG
  • Visite du salon aéronautique du Bourget

    Imprimer

    Peu passionné, jeudi matin, par la discussion dans l'hémicycle de la proposition de loi portant sur la modification du mode de scrutin de l'élection de l'Assemblée de Corse et relative au fonctionnement de la collectivité territoriale de Corse (tout un programme) ... j'ai fait une petite escapade au Salon aéronautique du Bourget, accompagné du sénateur Pierre Herisson et en compagnie de Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux transports.

    Nous avons rejoint sur place les membres de la commission de la défense du Sénat et quelques membres de la commission des affaires économiques.

    Au programme, visite au pas de charge des fleurons de l'industrie française et européenne : Dassault Aviation, EADS, Eurocopter, Thales ...

    L'occasion de prendre place dans le cockpit du Rafale, du Tigre et de visiter le premier A380 mis en service (aménagé en plateforme de test). 

    Retrouvez toutes les photos sur ma fiche FACEBOOK.

    P1200406.JPG
    P1200439.JPG
    P1200465.JPG
    P1200549.JPG

  • Encore un problème de transport ...

    Imprimer

    Je ne serai pas présent à l'ouverture de la séance, à 16 heures, à la suite d'un problème d'avion (grève des pétroliers à Roissy).

    Etant inscrit pour intervenir dès le début de la séance, je devais prendre l'avion à Genève. J'ai raté le vol de 12 heures, puis le vol initialement prévu à 14 heures (pour une arrivée à Roissy à 15 heures) a finalement été reporté à 15 heures 30, ce qui me fera arriver à Paris à 16 heures 30.

    J'ai donc patienté une heure et demie dans les salons de l'aéroport de Genève, en compagnie de ... Bernard Accoyer et Michel Bouvard, qui eux aussi, devaient prendre l'avion de 14 heures.

    .... ce retard n'est donc en rien une désertion, juste un souci de transport ...

    Dès 17 heures, je devrais être présent dans l'hémicycle, où je camperais jusqu'à la fin des débats sur le projet de loi Hadopi, avec toujours autant de pugnacité.

  • Quand l'aéroport d'Annecy bloque l'activité parlementaire ...

    Imprimer

    L'intérêt d'un blog, c'est aussi de relayer l'envers du décor ... et certains aspects croustillants.

    Le dernier en date est pas mal.

    Le débat sur le projet de loi Création et Internet devait reprendre cet après-midi à 16 heures. J'avais donc prévu de prendre l'avion à Annecy à 13 heures 30 ...

    Mais un malencontreux incident technique chez Air France, fait que le vol est retardé à 15 heures 15.

    Pas de panique me direz-vous, sauf que dans ce même avion devait également prendre place le député Marc Laffineur, vice-président de l'Assemblée nationale, qui devait présider la séance de cet après-midi à 16 heures.

    Vous me direz, que fait Marc Laffineur dans cette galère ... Et bien comme tout le bureau de l'Assemblée nationale (donc tous les vice-présidents), il était à Annecy ce lundi matin pour participer à une réunion avec le bureau du Bundestag.

    Résultat, les travaux de l'Assemblée nationale ne pourront reprendre que vers 17 heures 30 ... belle pub pour la ligne Annecy/Paris ... et pour Air France.

    Pour redevenir plus sérieux, je vais cet après-midi et ce soir, m'opposer à ce texte de loi qui n'est pas applicable techniquement.

    Pour vous remettre dans le contexte de ce texte, dont l'examen a été suspendu pendant 15 jours, vous trouverez ci-dessous la vidéo de mon intervention en Discussion Générale (DG) du mercredi 11 mars.

    Je vous laisse chers internautes ... il faut que j'aille prendre mon avion.


  • Petite leçon de trafic aérien

    Imprimer

    Petite vidéo, trouvée sur le site good morning kapisa, et réalisée par des élèves d'une école d'ingénieurs suisse qui forme des aiguilleurs du ciel.

    Il s'agit de l'ensemble du trafic aérien dans le monde, sur 24 heures, projeté sur une mappemonde, et ramené à 1 minute.

    Chaque point jaune représente un avion. Celà permet d'apprécier les déplacements par continent et d'observer la baisse de trafic aérien liée au déplacement de la nuit d'un continent à l'autre.

    Cliquez ci-dessous pour la version haute définition :

    airtraffic.wmv

  • Exposition 100 ans d'industrie aérospatiale française à PARIS

    Imprimer

    Hier midi, de retour à pied d'un déjeûner ayant pour thème "Des règles applicables à l'audiovisuel au cadre de la convergence : adaptation ou reconstruction" auquel je partcipais dans le cadre de prise d'informations en vue du projet de loi Internet et Création, j'ai découvert une superbe exposition aéronautique sur les Champs Elysées.

    Cette exposition est en place depuis le 4 octobre (jusqu'au 9 octobre), elle se situe à 200 mètres de l'Assemblée nationale et je ne m'étais rendu compte de rien ... Il est vrai que depuis lundi, tous les députés ont le nez dans le guidon, entre le RSA, le Grenelle de l'environnement et la crise financière.

    Passionné d'aéronautique, c'est une belle initiative qui met en avant tout notre savoir faire civil et militaire. A ne pas manquer.

    Plus d'infos sur :

    pages.php?tab=actualites_et_synthese_presse⊂=3

    p1100676.jpg
    p1100687.jpg
    p1100699.jpg
    p1100702.jpg
    p1100715.jpg
    p1100733.jpg