Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Votre député vous rencontre

    Imprimer

  • Dauphiné Libéré du 31 janvier 2008

    Imprimer

    440e631890d126a6fb6d534248c240ff.jpg

  • En 8 mois, 8 grands changements pour la France

    Imprimer
    b80b8a224139bfc5730de4cacd3eb167.jpg
    • Depuis les élections, présidentielle et législatives, la dynamique de réformes est clairement enclenchée, avec un seul mot d’ordre : tenir les engagements !

    • En 8 mois, sous l’impulsion du Président de la République, le Gouvernement, soutenu par la majorité, a ouvert un à un tous les grands chantiers sur lesquels les Français attendaient des résultats depuis des années.

    • 8 mois après l’élection de Nicolas Sarkozy et d’une nouvelle majorité à l’Assemblé nationale, la France n’est déjà plus tout à fait la même et ce sont 8 grands changements de fond qui ont marqué notre pays !

  • 1er changement pour la France

    Imprimer

    Les réformes réputées impossibles et toujours repoussées sont engagées :  

    • La réforme des régimes spéciaux de retraite :
      • Cette réforme nous la faisons au nom de l’équité entre tous les Français : en 1993, nous avions demandé aux salariés du privé d’allonger leur durée de cotisation ; en 2003, ce fut le tour de la fonction publique. Ce que nous avons demandé à 25 millions de Français, l’équité nous commandait de le demander aux 500.000 agents des régimes spéciaux !

      • Les régimes spéciaux rencontraient un grave problème de financement, avec 500.000 actifs pour 1,1 million de retraités !

      • Pour relever l’enjeu de l’équité et répondre aux besoins de financement, la durée de cotisation des régimes spéciaux est progressivement alignée sur celle de la fonction publique et est ainsi portée de 37,5 ans à 40 ans. C’est la seule garantie pour un financement pérenne, sans risquer une diminution des pensions.

    • Le service minimum dans les transports terrestres :
      • L’objectif est de mettre fin à la « galère » des usagers prisonniers des grèves des transports publics. Sans remettre en cause le droit de grève, il s’agit d’assurer aux usagers des transports terrestres un service réduit mais prévisible.

      • Pour tenir compte des spécificités locales, les modalités de mise en œuvre relèvent des autorités organisatrices de transports publics qui ont notamment défini les dessertes prioritaires.

      • Le droit à l’information des usagers est renforcé pour leur permettre de s’organiser dans les meilleures conditions.

    • La réforme du marché du travail, avec la fusion Unedic-ANPE et la mise en œuvre de notre flexsécurité.

  • 2ème changement pour la France

    Imprimer

    Le travail est clairement remis à l’honneur, avec à la clé la défense du pouvoir d’achat :

    Pendant des années, la gauche a voulu faire croire aux Français que pour avoir une vie meilleure, il fallait travailler moins ! Nous avons vu le résultat : les 35H c’est moins de pouvoir d’achat, c’est une ascension professionnelle ralentie, et c’est surtout moins d’activité économique et moins de croissance pour financer notre protection sociale.

    • Notre principal défi, le voilà : convaincre les Français que c’est en travaillant plus que nous aurons une vie meilleure ! Parce que la clé du pouvoir d’achat, c’est d’abord la feuille de paie et donc le travail ! Il suffit de regarder ce qui se passe partout ailleurs dans le monde pour s’en convaincre : en France, nous travaillons en moyenne 550 heures de moins par an que les Britanniques, et nous gagnons logiquement 10.000 euros brut de moins par an ! (38K€ contre 28K€)

    • Dans cette bataille, nous avons commencé à marquer des points :

      • D’abord, les mentalités ont évolué ! En 2001, un Français sur deux était prêt à gagner moins d’argent pour avoir plus de temps libre. Six ans plus tard, ils sont 63% à vouloir travailler plus pour gagner plus !

      • Ensuite, depuis le début de la législature, nous n’avons pas ménagé nos efforts avec toute une série de mesures pour libérer les possibilités de travailler et débloquer le pouvoir d’achat !

        • nous avons apporté des réponses concrètes au porte-monnaie des Français, avec les heures supplémentaires, avec les droits de succession ou avec le nouveau dispositif sur les intérêts d’emprunt.

        • nous avons replacé le travail au cœur du système, en mettant en œuvre le principe du travailler plus pour gagner plus. Et cela, ce n’est pas rien !

  • 3ème changement pour la France

    Imprimer

    La lutte contre l’insécurité a pris une nouvelle dimension :

    Depuis 2002, nous avons commencé à restaurer l’autorité de l’Etat, en donnant aux forces de l’ordre les moyens d’accomplir pleinement leur mission.

    • Il reste encore beaucoup à faire, la lutte contre l’insécurité est un combat quotidien, mais nous marquons des points. L’année 2007 confirme la tendance à la baisse de la délinquance, amorcée depuis 2002-2003 :

      • la délinquance générale a baissé de 3,7% en 2007, avec une accélération sur les six derniers mois de l’année (- 4,80%).

      • La délinquance sur la voie publique, qui affecte les Français dans leur vie quotidienne, a diminué de 7,3% en 2007, avec une accélération au second semestre (-9,5%). Cela signifie qu’il y a 128 000 victimes en moins.

      • Une inversion de la tendance dans les violences faites aux personnes. Pour la première fois depuis 12 ans, les violences aux personnes diminuent. Entre 1998 et 2002, sous le gouvernement de Lionel Jospin, ces agressions avaient connu une croissance de 40%. Sur l’année 2007 elles ont diminué de 0,21%, cela représente 900 agressions en moins

    • Nous accentuons l’effort en renforçant l’autre maillon de la chaîne de sécurité la Justice :

      • La loi renforçant la lutte contre la récidive des majeurs et des mineurs permet de doter notre Justice des moyens nécessaires à une lutte efficace contre toutes les formes de récidives et de mettre fin au sentiment d’impunité

      • La lutte contre la délinquance sexuelle et le développement de la prise en charge médicale des détenus dangereux, ou présentant un risque grave de récidive, va également être renforcée.

    • Parallèlement, nous avons voulu faciliter l’indemnisation des victimes, qui sont trop souvent oubliées.

  • 4ème changement pour la France

    Imprimer

    La politique d’immigration choisie se met en place :

    • La lutte contre l’immigration irrégulière reste une priorité : c’est le préalable à une immigration maîtrisée et choisie.

      • La protection de nos frontières est accrue : en 2007, 23.200 étrangers en situation irrégulière ont fait l’objet de mesures d’éloignement et le nombre de clandestins présents sur notre territoire aurait diminué de 6% par rapport à 2006, pour la première fois depuis une génération.

      • Nous avons aussi renforcé la lutte contre le travail clandestin et contre les filières clandestines d’immigration et des marchands de sommeil.

    • Nous avons pris des mesures pour rééquilibrer les flux migratoires entre immigration familiale et immigration du travail.

    • Enfin, notre politique d’immigration vise à réussir l’intégration des nouveaux arrivants sur notre sol et dans notre société :

      • Les étrangers primo-arrivants doivent disposer d’un logement décent et salubre, leur permettant d’accueillir leur famille.

      • L’étranger souhaitant faire venir sa famille doit disposer de revenus adaptés à la taille de celle-ci : les ressources exigées pourront varier entre le SMIC et 1,2 SMIC.

      • Une formation est dispensée pour assurer la connaissance du français et des valeurs de la République.

      • Le « contrat d’accueil et d’intégration pour la famille » doit favoriser l’intégration des familles. Dans le cadre de ce contrat, les parents recevront une formation sur les droits et devoirs des parents en France, comme l’obligation de scolariser les enfants.

  • 5ème changement pour la France

    Imprimer

    La réforme de l’université est enfin une réalité :

    • Longtemps parent pauvre de notre enseignement supérieur, nos universités bénéficient d’un effort budgétaire sans précédent au service d’objectifs ambitieux :un engagement historique de5 milliards d’euros d’ici 2012, soit une hausse de 50 % du budget annuel consacré à l’enseignement supérieur. En cumulé, l’effort sera de 15 milliards en cinq ans.
    • Nous donnons à nos universités l’autonomie dont elles avaient besoin pour mieux fonctionner dans la compétition internationale.

    • Nous renforçons l’accompagnement des étudiants.

  • 6ème changement pour la France

    Imprimer

    Une politique de santé recentrée sur la responsabilité et la solidarité :

    • La lutte contre la fraude et les abus est accentuée :laLFSS pour 2008a mis en place denouveaux outils juridiques pour lutter contre la fraude 
    • La « maîtrise médicalisée » des dépenses est approfondie : avec la LFSS 2008, nous avons engagé une réforme structurelle pour mieux réguler les dépenses de soins de ville et à l’hôpital.

    • La solidarité est renforcée, avec un effort sans précédent en faveur des personnes âgées dépendantes et le plan de lutte contre la maladie d’Alzheimer

    • L’égalité d’accès aux soins pour tous et sur tout le territoire est assurée :

      • En favorisant l’accès des foyers modestes à une complémentaire santé

      • En assurant une meilleure répartition des professionnels de santé sur le territoire

      • En améliorant la transparence sur les dépassements d’honoraires pour les patients

      • En relevant les grands enjeux sanitaires (interdiction de fumer, généralisation du dépistage du cancer colorectal, préparation face aux grands risques sanitaires)

  • 7ème changement pour la France

    Imprimer

    Le Grenelle de l’environnement donne un nouvel élan au développement durable :

    • Face aux menaces de réchauffement climatique et aux atteintes à la biodiversité, la majorité a lancé avec le Grenelle de l’Environnement une démarche extrêmement ambitieuse : il s’agit d’inventer une nouvelle croissance, respectueuse de la Planète et créatrice de bien-être pour ceux qui l’habitent.

    • Pour nous, la démarche environnementale est une opportunité économique et technologique majeure. Elle peut être un relais de croissance, un gisement d’emplois et un moteur de l’innovation.

    • Nous voulons que la France soit un « champion vert » en développant sur la recherche environnementale, en créant de nouvelles filières, de nouveaux métiers dans le bâtiment, l’automobile propre… C’est dans cet esprit que nous sommes engagés dans la « révolution écologique » à l’œuvre aujourd’hui.

  • 8ème changement pour la France

    Imprimer

    La France est clairement de retour en Europe et sur le devant de la scène internationale :

    • La France est clairement de retour au cœur de l’Europe avec la négociation autour du traité modificatif de Lisbonne : l’engagement fort du Président de la République a permis de relancer la construction européenne en dotant l’Union d’institutions adaptées à un fonctionnement à 27 pays membres.

    • La France fait de nouveau entendre sa voix sur la scène internationale et prend l’initiative d’une modernisation des instances internationales afin de prendre en compte le nouvel ordre mondial du 21ème siècle.

  • Questions d'actualité au gouvernement

    Imprimer
    07533899ebd6190af26066fa6179fc1b.jpg

    Alcatel ==> question à Christine LAGARDE
    Lundi de Pentecôte
    ==> question à Xavier BERTRAND
    Fraude à la Société Générale
    ==> question à François FILLION
    Crise financière
    ==> question à Christine LAGARDE
    Point sur l'éxecution budgétaire 2007
    ==> Eric WOERTH
    L'Eufor au Tchad ==> question à Bernard KOUCHNER
    Situation économique de la France
    ==> question à Christine LAGARDE
    Service minimum dans les transports
    ==> question à Xavier BERTRAND
    Exercice nationale de pandémie grippale ==> question à Roselyne BACHELOT
    Franchises médicales ==> question à Roselyne BACHELOT
    Mission Pinte sur les sans-abri
    ==> question à Christine BOUTIN
    Arcelor Mittal ==> question à Christine LAGARDE  

  • Réunion/débat avec l'association CONTRIBUABLES ASSOCIES sur la moralisation de la vie politique

    Imprimer

    6f689d4817d59291b76e0bae291b592a.jpg

  • Audition de Jacques ATTALI

    Imprimer

    8b91248fbf61ddc4ced16b9768286f8b.jpg
    Audition dans le cadre de la Commission des Finances

  • Dauphiné Libéré du 28 janvier 2008

    Imprimer

    d3e21c11b41e01d323e6d63280cd4247.jpg

  • Réception championnats de France de patinage artistique à ANNECY

    Imprimer

    f869c8fb34c6c937bea592c17bbcb094.jpg

  • Conférence à l'IMUS à ANNECY-LE-VIEUX

    Imprimer

     Conférence de Jean-François DEHECQ, PDG de SANOFI-SYNTHELABO

    befac44b062d712b96cd2fb0e7a7811c.jpg