Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

haut debit

  • Inauguration du NRA-ZN sur la commune de BLUFFY

    Imprimer

     B2-VwjSCAAAewkx.jpg

    bluffy,france telecom,orange,internet,haut debit,inauguration,nra

    Dauphiné Libéré du 24 novembre :

    11 - 24nov14 DL Haut Débit Bluffy  _2.jpg

    Essor Savoyard du 4 décembre :

    bluffy,france telecom,orange,internet,haut debit,inauguration,nra

  • L'internet à haut débit arrive à SEYTHENEX

    Imprimer

    L'internet haut débit est, depuis le 1er février 2012, opérationnel à Seythenex !

    La boucle est bouclée ...

    Je m'étais engagé en début de mandat à ce que toutes les zones d'ombre internet soit résorbées sur ma circonscription, c'est aujourd'hui chose faite avec l'inauguration de la dernière d'entre elles.

    Aides au haut débit en Haute-Savoie

    Retour sur l'ouverture des dernier sites

    Dauphiné Libéré du 24 août 2010

    Compte rendu de la visiste de NKM sur ma circonscription

    Visite de NKM à Montagny-les-Lanches

    Le haut débit à Vesonne

    11 zones d'ombres ont été résorbées en 1 an et demi via un cofinancement entre le SYANE (Conseil général) et votre député (réserve parlementaire) ... et la dernière, Seythenex, qui n'était pas éligible au programme du SYANE, via un investissement sur fonds propres de France Télécom Orange.

    L'installation de Seythenex a été inaugurée ce matin en présence :

    • du sénateur Hérisson
    • du maire de Seythenex, Marc Garzon
    • du maire de Cons-Sainte-Colombe, Alain Lathuraz
    • du directeur Orange Centre Est, Olivier Faure
    • du directeur des relations avec les collectivités locales Groupe France Telecom Orange, Bruno Janet

    Cette opération va permettre aux 79 habitations de ce secteur qui n'y avaient pas accès, de bénéficier des services internet par ADSL et à un certain nombre d'abonnés installés en périphérie, de monter en débit : un atout supplémentaitre pour le développement de la commune.

    Aujourd'hui, 100% des lignes de la commune sont éligibles au débit jusqu'à 2 Mbits/s et près de 70% de la population de Seythenex peut bénéficier de débits allant jusqu'à 8 Mbits/s.

    Par ailleurs, 100% des clients peuvent avoir la télévision numérique d'Orange par ADSL.

    Pourquoi ce retard (un peu de technique ...) :

    Contrairement aux autres zones d'ombre de ma circonscription, l'installation de Seythenex a nécessité la neutralisation du multiplexeur qui dessert le secteur "Tertenoz" via l'installation d'un Noeud de Raccordement d'Abonnés simplifié (NRA) doté d'un DSLAM, équipement permettant l'arrivée du haut débit.

    Les multiplexeurs sont des équipements installés dans la boucle locale pour permettre d'offrir le service téléphonique traditionnel utilisant le RTC (réseau téléphonique commuté) à un nombre de clients supérieur au nombre de paires de cuivre (lignes) disponibles dans une zone donnée.

    Ces équipements ont présenté un atout non négligeable lors du déploiement du réseau téléphonique et ont ainsi contribué à assurer le service universel de téléphonie sur la totalité du territoire. Ils présentent néanmoins l'inconvénient de rendre inéligibles à l'ADSL les lignes qu'ils desservent.

    La présence de multiplexeurs constitue ainsi, avec la longueur des lignes, l'une des deux causes d'inéligibilité au haut débit ... et donc explique les retards engendrés pour les quelques communes concernées.

    P1070343.JPG

    Dauphiné Libéré du 21 février

    seythenex,adsl,haut debit,orange,internet,france telecom

    Dauphiné Libéré du 22 février

    seythenex,adsl,haut debit,orange,internet,france telecom

    Essor Savoyard du 23 février

    presse,dauphine,seythenex,adsl,haut debit,orange,internet,france telecom

    presse,dauphine,seythenex,adsl,haut debit,orange,internet,france telecom

    presse,dauphine,seythenex,adsl,haut debit,orange,internet,france telecom

  • Réflexions sur le Conseil National du Numérique ... et interview sur le numérique

    Imprimer

    Cette semaine, le Président de la République a installé un nouveau comité Théodule, le Conseil National du Numérique (CNN).

    Il regroupe essentiellement des chefs d'entreprises.

    On peut critiquer cette composition, trouver que ça manque de femmes, de journalistes, d'associations, de blogueurs, de consommateurs et de je ne sais quelle autre catégorie !

    Pierre Koscuisko-Morizet avait fait des propositions qui n'ont pas été retenues (à quoi cela sert donc de commander des rapports ...), les parlementaires n'ont pas été consultés (et même pas invités au lancement) ce qui est bien dommage, car on aurait pu éviter de commencer par une polémique, prévisible, sur le choix des personnes.

    Je ne suis pas un grand fan des comités Théodule, mais je dois reconnaitre que celui-ci comble un vide criant. Depuis 2007, et notamment lors des débats sur Hadopi, et plus tard sur la Loppsi, j'ai eu le sentiment très désagréable de crier dans le désert.

    Personne ou presque ne connaissait les réalités du numérique, et le pire, c'est que la plupart des décideurs n'étaient pas conscients de l'importance de ce secteur. Pendant ce temps, les industries culturelles faisaient un lobbying effréné, imposant leurs solutions à des problèmes qui auraient nécessité une véritable concertation.

    Au moins, ce temps de l'ignorance du numérique par les politiques est terminé.

    Ce Conseil National du Numérique aura pour tâche de faire remonter les positions de l'ensemble du secteur du numérique sur les différentes actions de l'Etat ... et de formuler des propositions.

    Vu le calendrier électoral, il reste peu de temps pour agir et il faudra faire un tri parmi les différents sujets.

    Les plus urgents me semblent être de réparer les principales gaffes : taxe "Google", toujours suspendue mais pas encore supprimée, statut de "Jeunes Entreprises Innovantes (JEI)" ... en somme, celles qui peuvent réellement plomber l'économie numérique.

    En tant que parlementaire, je ne suis pas membre du CNN et je n'y ait pas ma place ... même si je travaillerai volontiers avec ses membres.

    C'est donc à eux de faire vivre l'outil afin que les décisions publiques aillent dans la bonne direction. Il y a du boulot, mais le plus difficile, c'est à dire la prise de conscience de l'importance du numérique, est globalement acquis.

    L'essai est marqué ... il faut le transformer !!!

    Mes réflexions sur l'économie numériques

    (Interview Cités Numériques à paraître début mai) 

    presse,cites numeriques,cnn,conseil national du numerique,comite,theodule,internet,hadopi,neutralitepresse,cites numeriques,cnn,conseil national du numerique,comite,theodule,internet,hadopi,neutralite

  • Lancement de KA-SAT, le plus gros satellite internet du monde

    Imprimer

    Petit retour sur le lancement du nouveau satellite KA-SAT de la société Eutelsat, qui s’est déroulé avec succès le 26 décembre dernier. La mise en service de ce satellite conforte la place occupée par la France dans l’industrie du satellite avec une évolution technologique importante.

     

    Ce lancement contribue à améliorer significativement la couverture en haut débit de la France, de l’Europe et du bassin méditerranéen, notamment en faveur des foyers n’ayant pas d'accès à Internet ou bénéficiant d''un mauvais débit car vivant dans des lieux reculés ou très peu peuplés. 

     

    En France, KA-SAT pourra desservir jusqu’à 300 000 foyers et permettra à ces derniers d’accéder à Internet avec des niveaux de débits montants compris entre 6 et 10 Mbit/s. Ces niveaux sont nettement supérieurs à ceux offerts jusqu’ici par la technologie satellitaire. 

     

    L'ouverture des services commerciaux est prévue pour la fin du mois de mai 2011.

     

    Ce lancement illustre enfin le dynamisme de l’industrie française du satellite. La France détient, avec Astrium qui a construit KA-SAT et Thalès Alenia Space, près de 40% du marché mondial de la construction de satellites de télécommunications et assure, avec ArianeSpace, environ 70% des lancements mondiaux de satellites commerciaux.

    Article du Figaro du 28 décembre 2010 (ci-dessous)

    12 - 28dec Le Figaro.jpg

  • Essor du 16 décembre 2010

    Imprimer

    12 - 16dec10 Essor.jpg

  • Dauphiné Libéré du 15 décembre 2010

    Imprimer

    12 - 15dec10 DL.jpg

  • Dauphiné Libéré du 13 décembre 2010

    Imprimer

    12 - 13dec10 DL.jpg

  • Hebdo des Savoie et Essor du 9 décembre 2010

    Imprimer

    12 - 09dec10 Hebdo.jpg12 - 09dec10 Essor2.jpg

    J'organise ce lundi  une première réunion d’information sur le passage au tout numérique en Haute Savoie.

     

    A cette occasion, Catherine Charroppin, Déléguée régionale Rhône-Alpes, présentera les principaux outils d’accompagnement, d’assistance et d’aides financières qui seront mis en œuvre par le Groupement d’Intérêt Public France Télé Numérique  dans le département de Haute-Savoie.  

     

    Pour Catherine Charroppin, il s’agira d’entamer la pédagogie nécessaire pour une transition la plus sereine de l’ensemble des téléspectateurs hauts-savoyards : qui est concerné ?

    • comment me renseigner et avoir une information non commerciale et adaptée à chacun ?
    • quels sont les différentes manières de passer au tout numérique audiovisuel ?
    • comment savoir si mon domicile sera couvert et à partir de quand ?
    • quelles sont les aides financières  et l’accompagnement humain ?
    • comment le G.I.P assure une protection du consommateur ?

    Par ailleurs, la Déléguée régionale indiquera le calendrier de la publication des données techniques, notamment la couverture numérique hertzienne qui sera définie et publiée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.  

     

    Enfin, deux opérateurs privés, TDF et Eutelsat, présenteront leurs technologies respectives d’accès à la télé numérique (TNT par antenne rateau ou TNT par  satellite), dont les usages pour les téléspectateurs seront déterminés par la future couverture définie par le  Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.  

  • Réunion publique ce soir à ANNECY

    Imprimer

    11 - 20nov INTERNET.jpg

    Ordre du jour :

    • le plan départemental zones blanches ADSL
    • le plan départemental TRES HAUT DEBIT
    • le passage à la TNT en Haute-Savoie en 2011
  • Dauphiné Libéré du 16 octobre 2010

    Imprimer

    10 - 16oct DL.jpg10 - 16oct DL1.jpg10 - 16oct DL2.jpg10 - 16oct DL3.jpg 

  • Dauphiné Libéré du 15 octobre 2010

    Imprimer

    10 - 15oct DL.jpg

  • Essor du 30 septembre 2010

    Imprimer

    10 - 05oct DL3.jpg

  • Dauphiné Libéré du 24 août 2010

    Imprimer

    08 - 24aout DL1.jpg

  • Ouverture des sites NRA-ZO haut débit de Montagny-les-Lanches et Faverges

    Imprimer

    Vous connaissez mon combat contre fracture numérique tant au niveau national que sur la 2ème circonscription de la Haute-Savoie.

     

    J’avais annoncé que, dans le cadre de la mise en place des NRA-ZO haut débit, je prendrai en charge l’intégralité des coûts de mise en place de l'internet haut débit imputés aux communes de ma circonscription.

     

    Ainsi, c’est un budget de plus de 100 000 euros que j’ai alloué pour 2010, dans le cadre de ma réserve parlementaire, aux communes de ma circonscription non encore éligibles à l’internet haut débit, afin d’accélérer les dossiers en cours.

     

    Ainsi, depuis le 17 août, grâce aux infrastructures mises en place par le Conseil général, via le Syndicat des Energies et de l'Aménagement numérique de la Haute-Savoie (SYANE), le haut débit ADSL est disponible sur deux premiers sites au niveau de la Haute-Savoie (tous deux situés sur ma circonscription) :

    • d’une part pour près de 150 foyers de Montagny-Les-Lanches et de Chavanod (offre ADSL à 20 Mbits + offre TNT),
    • d’autre part pour 140 foyers du hameau de Vesonnes sur la commune de Faverges (offre ADSL à 20 Mbits)

    Ces foyers ne pouvaient jusqu'alors accéder au haut débit ADSL pour des raisons techniques.

     

    Le fournisseur de service internet Orange propose une offre commerciale sur les deux sites, le fournisseur Free n'étant présent que sur le site de Montagny-Les-Lanches/Chavanod.

     

    Ces deux premières ouvertures de centraux spécialisés haut débit ADSL du SYANE s'inscrivent dans le cadre du programme du SYANE visant à traiter les "zones blanches" non desservies par le haut débit en Haute-Savoie.

     

    25 autres sites au niveau départemental seront ainsi ouverts d'ici la fin de l'année, avec l'objectif de rendre éligibles au haut débit, plus de 1 900 lignes non éligibles ADSL jusqu’à présent (et avec une montée en débit prévue pour plus de 6 000 abonnés actuels).

     

    Montant global du projet : 4,6 millions d'euros, financés à hauteur de 2,2 M€ par le SYANE, de 900 000 € par le Conseil général, avec une subvention de l'Etat de 980 000 euros financée sur les fonds FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) dans le cadre de l'appel à projets "haut débit en zone rurale".

     

    Les communes concernées apportent également une participation à hauteur de 500 000 € (prise en charge intégralement dans le cadre de ma réserve parlementaire pour les communes de ma circonscription).

     

    Cerise sur le gâteau : je négocie la venue cet automne de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat au numérique, afin de lui faire découvrir les projets du département en matière d'infrastructures et d'économie numérique.

  • Haut débit en zone blanche : 34 projets pour 30 millions d'euros ... la Haute-Savoie va recevoir 979 639 euros

    Imprimer

    Si le très haut débit (fibre optique) est sur toutes les lèvres ces derniers temps, il ne faut pas oublier que plusieurs milliers de foyers en France ne peuvent même pas disposer de l’ADSL (et encore moins du câble), et que pour certains, les débits se comptent encore en Ko par seconde.

    Afin d’améliorer la situation de ces personnes situées en zone blanche, le Gouvernement va subventionner 34 projets différents : 30 millions d’euros seront ainsi mis sur la table.

    85247-tableau-subventions-adsl-fibre-zone-rurale&.jpg

    25 régions seront donc concernées, et comme vous pouvez le voir sur l'extrait ci-dessus (source www.pcinpact.com), la France métropolitaine ne sera pas la seule concernée, puisque la Martinique, la Guadeloupe mais aussi la Guyane profiteront de ces subventions.

    Ces trois départements toucheront d’ailleurs 1,2 million d’euros de subvention chacun (les plus fortes), alors que 13 projets toucheront 1 million d’euros.

    Ce plan ne sort pas de nulle part et pour ma part, j’ai particulièrement mis la pression pour que la Haute-Savoie fasse partie des 34 projets retenus.

    L’année dernière, le Feader, le Fonds européen agricole pour le développement rural, ainsi que Bruno Le Maire, Michel Mercier et Nathalie Kosciusko-Morizet, avaient lancé le 23 octobre 2009 un appel à projets national doté de 30 millions d’euros, ceci dans le cadre du plan de relance européen. Les dossiers devaient être déposés en préfecture de région jusqu’au 31 janvier 2010.

    Selon un communiqué de la DATAR, la Délégation Interministérielle à l'Aménagement et à la Compétitivité des Territoires, « les projets ont été retenus sur la base de leur excellence au regard des critères du cahier des charges, parmi lesquels » :

    • Le niveau d’urgence des besoins en matière de couverture haut débit
    • Le calendrier de mise en œuvre
    • L’ouverture à la concurrence de l’infrastructure créée
    • L’existence d’un schéma directeur et la cohérence avec la stratégie régionale
    • L’échelle géographique de la maîtrise d’ouvrage, pour assurer une cohérence la plus large possible
    • L’évolution possible des infrastructures créées vers le très haut débit

    La répartition des 34 projets est la suivante :

    • 26 projets portés par un Conseil général ou un syndicat départemental
    • 4 projets portés par un Conseil régional (Auvergne, Corse, Limousin, Martinique)
    • 4 projets portés par des groupements de communes

    Selon le Feader, les subventions attribuées représentent en moyenne la moitié des besoins en investissement pour chaque projet. 

    Pour la Haute-Savoie, le SYANE (ancien SELEQ 74) percevra donc une aide de l’Etat de 979 639 euros … et les travaux ont déjà démarré.

  • Hebdo des Savoie du 10 juin 2010

    Imprimer

    06 -10juin10 Hebdo.jpg

  • Hebdo des savoie du 20 mai 2010

    Imprimer

    05 -20mai10 Hebdo.jpg